AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 fuck this, i'm getting high ∞ reagan

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: fuck this, i'm getting high ∞ reagan   Sam 10 Aoû - 18:06


I woke up this fucking morning telling my self it was going to be a shitty day all over again… Je fixe mon plafond, les mains derrière la tête, me demandant comment j’vais faire pour qu’aujourd’hui change d’hier et… rien. J’sais pas, peut-être que si j’fais une nouvelle rencontre, quoique les gens dans cette ville semblent tous paumés, du coup, ça m’aide pas. Je me retourne légèrement, tâtonne la table basse située à côté de mon lit et mets enfin la main sur mon paquet de clopes. J’en sors une, cherche un briquet… Merde, j’en ai pas. C’est l’autre taré d’hier qui est parti avec en pensant que j’allais pas m’en rendre compte. Bon, en même temps, il l’a fait, donc ça va… J’me lève – douloureusement – de mon lit pour aller en quête de n’importe quoi qui pourrait me permettre d’allumer cette satanée clope, je cherche dans toute la maison, rien du tout. Reste que la chambre de Reagan, mais j’y mets pas les pieds parce que c’est son havre sacré, enfin j’crois. Bon bah, reste plus qu’à utiliser le four. La première puff de la journée est toujours celle qui m’étourdit le plus, j’exhale, fermant les yeux pour savourer ce moment d’extase totale. J’regarde l’heure, mon shift commence pas avant une bonne heure, du coup j’ai le temps de faire c’que j’veux en attendant… Ce qui se résume à quoi exactement ? Y’a la télé – où y’aura probablement rien de potable à cette heure – et… Rien. Je soupire, me disant que cette ville est en sérieux besoin de modernisation. Je termine ma clope, me rappelant que Gipsy #2 avait oublié un joint dans ma veste, du coup j’me dépêche de monter en haut et d’aller le chercher. Je l’allume de la même manière que j’ai allumé ma clope et tire des taffes dessus jusqu’à temps que l’intérieur de ma gorge me picote et que j’m’étouffe. Là, c’est rentré… Voilà qui est nettement mieux. J’prends une grande respiration, ouvre le frigo et dévore le yesterday que Reagan a soigneusement – ou pas – mis dans un bol et où il y a aussi une note disant de ne pas y toucher. Tant pis, il en refera d’autre… Je sais pas c’que je mange, mais c’est bon et j’laisse rien dans le fond du bol. Maintenant que j’ai déjeuné, faut que j’aille me doucher et que j’trouve quoi faire, m’reste encore une trentaine de minutes avant de devoir me rendre en ville pour aller travailler.

Chaque fois que j’mets les pieds dans la salle de bains, j’me rappelle de ce moment presque sexy où j’ai surpris Reagan complètement à poil… C’était magique, j’dirais, incroyablement embarrassant, mais putain qu’il est bon. J’me doute que les femmes à qui il a fait l’honneur de le laisser les voir dans cet état – et même mieux – doivent pas s’être plaintes… En tout cas, moi j’l’aurais pas fait. J’dois avouer que sa fâcheuse manie de toujours être diplomatique m’emmerde, il veut pas céder à mes avances et ça m’fait chier, mais j’me suis assurée que j’allais arriver à l’avoir, j’sais pas encore quand, ni comment, mais ça va être fait, peu importe comment j’dois m’y prendre. Bref, j’arrive devant ce foutu resto et regarde Y-Lhan me dévisager. Connasse, elle devrait plutôt être reconnaissante qu’il y ait quelqu’un dans cette ville qui veuille travailler avec des chinois, ou japonais, j’m’en tape. J’entre, fais face à mes patrons, les salue dignement, travaille comme une forcenée jusqu’à la fin de la journée et quand j’ai fini de payer mes pourboires, j’remarque que j’en ai même pas assez pour m’acheter un trio au McDo. En plus d’être paumés, les gens cette ville sont cheap… Bordel, qu’est-ce que j’fous ici déjà ? « Y-Lhan, j’me casse ! » Que j’gueule à cette demeurée, j’prends mes trucs, me change et me dirige vers le parc. J’pense l’avoir repéré quelque part en marchant devant l’autre jour pour me rendre à la maison. Évidemment, j’dois prendre les transports en commun, mais j’préfère éviter quand j’suis trop high ou trop saoule, histoire de pas m’endormir dans le bus et rater mon arrêt, manquerait plus que ça… J’m’installe dans un petit coin tranquille, sortant les joints que j’ai réussi à rouler pendant la journée dans les chiottes du restaurant et en allumant un, profitant de ma solitude complète pour me détendre complètement. J’entends des bruits de pas derrière, d’autres de l’autre côté et j’me laisse divaguer en pensant à toutes sortes de trucs bizarres…
Revenir en haut Aller en bas
 
fuck this, i'm getting high ∞ reagan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pad high trek
» Benefit High Beam enlumineur
» Loreal NEW Hip High Intensity Pigments Color Truth Cream Eye
» High School Musical
» Mes petits meubles pour Monster High !!! (news p.9)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WOODLEY MILLS. :: Woodley's Park-
Sauter vers: