AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 everybody got their something. (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gises Waters

avatar

ARRIVEE A WM : 11/07/2013
MESSAGES : 607
CREDITS : superless (avatar). // tumblr (sign).
AVATAR : lucy hale.
PSEUDONYME : l'oisillon bleu.
♡ STATUS : like in the air, free.
$$$ MONEY : benji's coffee waitress, arts student.
♬ SONG : jamiroquai, white knuckle ride.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: almost twenty-two.
Entourage:

MessageSujet: everybody got their something. (r)   Mar 13 Aoû - 10:12


EVERYBODY GOT THEIR SOMETHING.
AMANDA FIELDS& GISES WATERS.
La musique de Passenger passe à la radio. C’est un refrain qui ces derniers à le don de te mettre de bonne humeur, même si la musique peut paraitre triste c’est surtout le timbre de voix du chanteur qui se porte en premier onde dans tes pensées. Les paroles franchissent tes lèvres, une voix peu éloquente envahit l’habitacle de ta voiture, et tu es très surprise de découvrir que la pluie n’est pas encore tombée ! Haussant les épaules, tu tournes dans le centre-ville qu’est Philadelphie afin de chercher une place de parking qui soit libre mais à une heure aussi avancé de l’après-midi ce n’est pas toujours gagné. Ta présence dans cette ville, tu la devais tout simplement à une exposition d’un grand peintre français. Une exposition qui de coutume n’avait lieu qu’à Boston ou bien Paris-même et rater une telle occasion était pour toi inconcevable, tout simplement impossible. Elwyn c’était proposé pour t’accompagner mais il se devait de remplacer l’un de ses collègues à l’ouverture du cinéma pour une avant-première, quand à Uther même s’il ne te le disait pas il n’avait jamais aimé l’art et attendre avec patience et silence admirer les couleurs et les arts étrangers qui prenaient l’imagination des artistes. A cette pensée soudaine, tu esquisses un sourire amusé car les souvenirs des musées et de ton demi-frère formaient toujours des tandems improbables qui laissaient des traces. Ce n’est qu’au bout d’une bonne quinzaine de minutes tu déniches enfin la place de parking tant espérer. Il y avait foule sur les trottoirs comme il y avait eu une queue mirobolante au musée de la ville. Ton exposition avait certes valu le détour mais quelque fois tu te maudissais mielleusement d’autant aimer les arts. Claquant la porte de ta voiture, tu prends la direction de la ville commerçante où un magazine attire finalement ton intention. La télé-réalité qui anime la petite bourgade de ville semble littéralement plaire à la région dans son intégralité, le premier étage étant réservé aux enfants du pasteur Rosenbach. Jusqu’où la production irait elle pour détruire la vie des gens ? Tu n’allais certainement pas acheter ce torchon ! Pourtant tu te retrouves à le lire à la terrasse d’un petit salon de thé qui l’angle de la rue. Tes yeux parcourent l’article du magazine que tu t’étais juré de ne pas acheter, mais cela avait été plus fort que toi. Lorsque tu as vu le nom de tes paternels en haut de la page, écrit en gros caractères, l’issue de la situation été claire comme de l’eau de roche. Tu jurais entre tes dents contre cette mauvaise graine de journaliste, cette Rosita Mclaine.  Passant une main dans tes cheveux, tu finis néanmoins par relever la tête pour poser tes yeux sur une silhouette qui ne t’es pas totalement inconnue. Fronçant légèrement les sourcils, ta mémoire parvient à mettre un nom sur ce visage devenu coutumier au fil du temps. Amanda Fields. Qu’est-ce que tu as pu suivre chacun de ses shows et même encore aujourd’hui. « Amanda ? ». Lui dis-tu en te levant à sa rencontre en lui souriant avec sincérité, car tu étais réellement heureuse de la croiser par hasard.

_________________
you had me hooked again from the minute you sat down. the way you bite your lip got my head spinnin' around, after a drink or two i was putty in your hands. i don't know if I have the strenght to stand. @olly murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanda Fields
WONDERLAND ~ I was the one with the world at my feet.
avatar

ARRIVEE A WM : 08/08/2013
MESSAGES : 114
CREDITS : © avatar @belikovs ~ gifs @roryamy ~ lyrics @the neighbourhood.
AVATAR : olivia wilde.
PSEUDONYME : bombshell, romane.
♡ STATUS : waiting for the old man to die.
$$$ MONEY : former miss pennsylvania, talk show host.
♬ SONG : tracy lawrence, just you and me.
LOCALISATION : lost in her garden.

LIFE GOES ON.
Multinick: not yet.
Age: 27 y.o.
Entourage:

MessageSujet: Re: everybody got their something. (r)   Jeu 15 Aoû - 4:28


-----------------------
✣ ✣ ✣
I've come to know the friends around you are all you'll always have
Careless and young, free as the birds that fly with weightless souls now.
clarieholt@tumblrold pine ~ ben howard.

Philadelphie était l'endroit où elle passait le plus de temps dernièrement. Plutôt que de restée enfermée chez elle ou de sortir dans les bois de Woodley Mills (qui ne lui avaient pas vraiment servi dernièrement), elle préférait largement conduire jusqu'à Philadelphie pour se poser dans un café pour travailler. Elle avait des centaines de mails à répondre chaque jours et ça lui prenait un temps fou, sans compter qu'elle commençait déjà à préparer son retour. Son talk show avait été mis entre parenthèses depuis qu'elle était arrivée ici pour préparer la mort de son cher mari et elle espérait sincèrement qu'elle n'ait pas à attendre longtemps avant qu'il crève et qu'elle soit enfin tranquille. Des millions de fans lui envoyaient des messages sur Twitter en la suppliant de reprendre son émission et ça ne faisait que l'énerver un peu plus. Son métier était toute sa vie, elle ne se laissait pas de temps libre pour autre chose. Elle n'avait pas vraiment d'amis, l'amour était un mot qu'elle ne connaissait plus... Elle passait ses journées à travailler ; la journée elle préparait son émission, le soir elle la présentait, et ensuite elle se rendait à ses soirées élististes ou des galas de charité. N'importe qui aurait été heureux de revenir dans sa ville natale et d'avoir du temps libre, mais Amanda ne savait pas comment s'occuper. Voilà dix ans qu'elle habitait dans une grande ville (Los Angeles puis New York) et qu'elle se donnait dans son travail, elle avait perdu les habitudes quotidiennes d'une vie tranquille en banlieue. Philadelphie lui permettait de se replonger dans son élément, même si ça n'avait rien à voir avec la folie new yorkaise. Alors qu'elle se baladait tranquillement à la recherche d'un café bondé de monde (oui, là où tout le monde cherchait des endroits paisibles, Amanda, elle, préférait le bruit et la foule), elle entendit son prénom prononcé d'une voix féminine et amicale. Ne connaissant personne à Philadelphie, elle s'attendait à avoir à faire à une fan et elle aurait été plus qu'heureuse de donner un peu de sa personne pour égayer sa journée, mais en se retournant elle reconnut Gises et elle ne put réprimer un soupir de déception. Non pas qu'elle n'était pas contente de la voir, elle aimait bien cette petite pour être tout à fait honnête, mais elle aurait tellement adoré voir une personne qui l'admirait, ça lui aurait fait un bien fou au milieu de cet enfer qu'elle vivait. Mais il ne fallait pas oublié qu'elle avait rencontré Gises par le biais de son émission, tout n'était donc pas perdu. Gises ! Amanda sourit sincèrement et l'embrassa sur la joue naturellement. Elles s'étaient vues de temps en temps quand Gises venait à son émission, mais elles avaient entretenu leur relation surtout par écrit ou par mail. La raison principale pour laquelle Amanda avait voulu rester en contact avec elle était qu'elle connaissait Mason intimement puisqu'elle était sa nièce. Ainsi, elle avait la possibilité de se renseigner sur le seul homme qu'elle avait un jour aimé sans se faire remarquer - car Gises ignorait totalement ce qui liait les deux ex. Ca me fait vraiment plaisir de te voir. Qu'est-ce que tu fais ici ? Elle savait que Gises habitait à Woodley Mills mais cela n'expliquait pas sa présence à Philadelphie. Amanda releva le regard vers la direction d'où venait son amie et remarqua le joli café. Pas assez rempli à son goût mais ça ferait l'affaire. Viens, je t'offre un café. Elle avait de l'argent à ne plus savoir quoi en faire, payer un ou plusieurs cafés à quelqu'un n'allait pas la ruiner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gises Waters

avatar

ARRIVEE A WM : 11/07/2013
MESSAGES : 607
CREDITS : superless (avatar). // tumblr (sign).
AVATAR : lucy hale.
PSEUDONYME : l'oisillon bleu.
♡ STATUS : like in the air, free.
$$$ MONEY : benji's coffee waitress, arts student.
♬ SONG : jamiroquai, white knuckle ride.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: almost twenty-two.
Entourage:

MessageSujet: Re: everybody got their something. (r)   Sam 17 Aoû - 7:07

« Gises ! ». L’exclamation de la jeune femme t’apparut aussi surprise qu’avait pu être la tienne, mais en toute honnêteté tu pouvais la sentir sincère. Il était bien rare de croiser la route d’Amanda tout cela par un pur hasard et même si ce dernier fait souvent bien les choses, ton opinion soupçonneuse sur la question t’empêche souvent de croire à la moindre coïncidence. Elle déposa une bise sur ta joue tout en venant à ta rencontre, toujours ce fameux sourire contagieux aux lèvres, et le pire c’était que lorsque tu regardais son émission son même sourire accaparait les tiennes. Finalement, tu étais contente de constater qu’elle aussi avait conservé la notion de ton diminutif, ce qui n’était pas toujours le cas de certains. « Ca me fait vraiment plaisir de te voir. Qu'est-ce que tu fais ici ? ». Te demande-t-elle avec un aplomb naturel sans fin. Décidément, elle n’avait pas changé d’un pouce ! Tu hausses les épaules d’un air nonchalant avant de répondre d’une voix calme et expressive à la fois. « J’avais une exposition à voir dans le coin alors j’en ai profité pour faire une pause. Mais toi, dis-moi qu’est-ce qui t’amènes de ce côté de la région ? ». Vous aviez beau communiqué par le biais de messages mails ou bien par téléphone, il n’en demeurait pas moins que c’était juste pour prendre de ses nouvelles bien que ces derniers temps, le sujet de ses interrogations reposaient énormément sur ton oncle. Peu curieuse de nature et surtout habitué à te mêler de ce qui te regarde, tu avais toujours envers Amanda une attitude en surface afin de ne pas paraitre impoli. Elle était bien souvent au centre des caméras et semblait apprécier cela, toi de ton coté c’était plutôt tout le contraire. Tout ça pour en revenir au fait que la plupart du temps, la brunette se trouvait plus souvent sur New York que du côté de Philadelphie. Voyant qu’elle regardait un peu plus loin derrière-toi, tu en profites pour suivre son regard qui se porte sur l’enseigne du petit café. « Viens, je t'offre un café. ». Tu hoches lentement la tête car même si avait prévu de rentrée tôt, tu n’étais guère pressé de faire face à une certaine personne et puis c’était une occasion de discuter un peu plus avec Amanda. La terrasse étant libre de choix, tu t’installes autour de la table mis le plus en évidence sachant ce qui pourrait plus plaire à Amanda. Au fil du temps, tu avais fini par apprendre à la connaitre. « Je n’avais pas eu le temps de répondre à ton dernier message, j’avais une montagne de boulot et je suis partie quelques jours en camping avec mon oncle … a partir de là je crois que j’ai un peu oublié. ». Lui dis-tu en esquissant un maigre sourire aux coins de la bouche. Amanda ne cessait de te poser des questions sur Mason, et en mettant l’accent là-dessus tu espérais bien savoir ce qu’elle cherchait réellement.

_________________
you had me hooked again from the minute you sat down. the way you bite your lip got my head spinnin' around, after a drink or two i was putty in your hands. i don't know if I have the strenght to stand. @olly murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: everybody got their something. (r)   

Revenir en haut Aller en bas
 
everybody got their something. (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SOMEWHERE ONLY WE KNOW. :: Philadelphia-
Sauter vers: