AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i refuse to sink

Aller en bas 
AuteurMessage
Reagan Burkhardt

avatar

ARRIVEE A WM : 05/08/2013
MESSAGES : 25
CREDITS : Moriarty
AVATAR : Charlie Hunnam
PSEUDONYME : Emmecie

MessageSujet: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 12:41





Ô Barcelone, toi qui m'a vu baisser les bras
toi qui a tué sans vergogne le peu qui me restait de moi.

Morrigan "Reagan" Burkhardt
credits © kazuos/tumblr.

PRENOM(S) NOM Morrigan, d'accord à la base ça peut avoir l'air sympa, mais c'est foutrement long et ça fait bon chic bon genre. C'est comme ça que je suis passé à la version 2.0 avec Reagan, depuis ça ne m'a plus quitté. Pour le reste, c'est Burkhardt, un assemblage de lettres qui ne veulent plus trop dire grand chose. AGE trente et un ans, passé le cap de la trentaine, déjà. merde, ce que le temps passe vite quand on s'amuse. ou pas. DATE ET LIEU DE NAISSANCE Détroit, USA. On commence là où on peut, pas là où on veut. NATIONALITE américain. STATUT CIVIL divorcé. ETUDES/METIER(s) crise de la quarantaine avant l'heure, je suis passé de trader à portier pour une boîte de la ville. TRAITS DE CARACTERE impulsif, calculateur, cynique, insolent, orgueilleux, manuel, débrouillard, charmeur, grande gueule, protecteur, salace. AVATAR Charlie Hunnam. GROUPE Bad tempered meerkat.


▶️ ES-TU PROCHE AVEC TES VOISINS?
Pour être tout à fait honnête, je ne suis proche de personnes, ça facilite des tas de choses. Règle générale, je me montre cordial, me faisant plus souvent regarder d'un air atterré et/ou scandalisé de voir un mec aux allures peu recommandables traîner dans les beaux quartiers. Cependant, y'a moyen de m'énerver sans faire de grands efforts, peu patient envers autrui, plus bourru que clément ces derniers temps, alors le plus souvent, on m'évite et ça m'arrange...

TU AS CINQ MINUTES POUR CRACHER SUR LA PERSONNE QUE TU DETESTES LE PLUS, GO.
J'ai à la fois trop et pas assez d'amour propre pour céder à la tentation. En fait, ce serait plutôt une histoire de balancer une droite que de cracher pour me dégourdir un peu sans la jouer Rambo quand même. Cependant, comme c'est ma propre gueule qui me revient pas depuis deux ans, ce serait masochiste de m'imposer de me foutre une raclée. Pour des raisons personnelles, diverses et multiples, y'a pas moyen que le miroir me renvoie mon reflet sans qu'une grimace déforme mes traits. C'est con, d'une infinie tristesse aussi, mais peut pas faire autrement, pas maintenant, pas encore.

EN SOMME, QUE PENSES-TU DE WOODLEY MILLS?  
C'est une petite bourgade sympa, dans le genre on se connait tous et chacun et t'a clairement couché avec X comme une énormissime garce. Ça change de l'univers impersonnel de Manhattan, où j'ai passé les dix dernières années avant de débarquer dans les environs. En fait, j'ai un peu atterri ici par hasard, accompagnant une femme que j'ai rencontré la veille, elle-même en instance de divorce, se dirigeant vers sa ville d'origine. Tout ce qui m'importait, c'était de lever le pied, de foutre le camp, de prendre mes putain de jambes à mon cou sans me retourner, tout laisser derrière et recommencer différemment. Pour l'instant, ça fonctionne mieux que mes plans foireux habituels, alors je ne m'en plains pas.



▶️ ▶️ THE CURRICULUM VITAE. Ce qui est étrange, c'est qu'il a toujours été de ceux qui donnait absolument tout aux autres sans jamais se garder que le strict nécessaire, prêt à sacrifier tout ce qu'il a afin de rendre service ou encore faire plaisir à ceux qu'il aime. Ça a changé, du tout au tout, passant d'un type légèrement bourru, mais au fond sympathique à ce qu'il est depuis les deux dernières années, un être acariâtre, amer, plus que bourru et définitivement peu ouvert aux compromis. Il s'est développé un plaisir particulier pour la consommation tabagique, et c'est tout juste s'il ne s'endort pas le soir une cigarette ou un joint aux lèvres. Ça aussi, c'est récent, ce penchant pour le shit. Il se contente d'un petit le matin, et d'un plus fort le soir, histoire de parvenir à dormir. Il passe constamment la main dans ses cheveux, se déplace avec une bécane qu'il avait plus touché depuis la guerre du Vietnam ou presque tout en créchant dans une maison beaucoup trop grande pour un mec seul. Rouler, c'est la façon qu'il a trouvé de s'aérer l'esprit et de se vider la tête. Retournant à ses racines de mec manuel, il trouve plus gratifiant de gérer les petites surprises que lui occasionne une maison et le reste que de payer quelqu'un pour le faire comme avant. Il se redécouvre, un mec nouveau, tout à fait aux antipodes du Morrigan dans la vingtaine, et ça lui plait, plus qu'il ne le devrait.


▶️ ▶️ ▶️  THE STORYLINE.
Se relever péniblement, l'impression qu'un putain de camion-citerne nous a passé sur le corps. Avoir une putain d'envie de gerber à l'idée de devoir aller bosser, de se relever pour aller faire déjeuner le gamin de sa femme, mais qui n'est pas le sien. Accepter de voir grandir ce garçon qui chaque jour ne lui ressemble moins que parce qu'il n'a pas demandé à naître d'un autre foutu sperme que le sien. Passer la main dans son visage, glisser les doigts sur la barbe naissante que sa femme aura tôt fait de trouver impropre à l'image de mec respectable. Les apparences, toujours, avant tout le reste. S'assoir, entendre une respiration à sa gauche et ne même pas avoir envie de poser les yeux sur elle. Toujours une profonde et lancinante envie de vomir mes tripes, les retient, ce gosse qui n'est pas le mien attend que je lui fasse des rôties et un bol de Lucky Charms. Il sourit là, dans le cadre de porte. Sa mère refuse qu'il vienne faire le gamin, sauter les genoux premier sur le lit et d'être un enfant. Le sourire que je veux lui rendre prend longtemps à apparaître, percer cette muraille que sont mes lèvres closes. Lui faisant signe de se montrer discret, je l'intime de venir me retrouver. J'ai à peine le temps de me redresser que ses bras frêles enserre ma taille. Mon coeur se serre, mon envie de gerber se fait plus acide encore quand il me souffle « Bon matin papa ». Je me sens lâche, pitoyable, et je ne demande pas mieux que de prendre mes jambes à mon cou. Je n'ai pas les couilles à lui dire que ses cheveux noirs d'ébène et ses yeux d'un vert émeraude ne proviennent d'aucun de mes gênes, et pourtant je donnerais tout ce que j'ai, chaque sous, chaque dossier lucratif pour le savoir fier héritier de mon bagage génétique. Comme ça, au moins, y'aurait une putain de facette de ma vie qui me donnerait pas l'impression de partir en vrille. J’ébouriffe sa chevelure, le secoue un peu avant de l'entraîner vers ce quotidien que je connais trop bien, cette routine bien établie et instaurée sous un regard critique par la femme à la crinière de feu qui repose dans le lit que je laisse derrière, tout comme une partie de moi qui se meurt un peu plus chaque jour qui passe...

Regarder les gens qui passent, les envier et les détester à la fois, cigarette aux lèvres et verre de whisky sur glace entre les doigts. Il fait bon, pour ce qui est d'avoir survécu à une canicule new-yorkaise, la brise légère revigore et vient chatouiller ma nuque où quelques cheveux blonds font leur chemin. Adieu, la coupe propre des hommes d'affaires de Wall Street. Je dépose ma cigarette, observe un couple de gamins dans les dix-huit ans. Du moins, lui, elle semble en avoir bien moins. Ça me fait sourire légèrement alors que je descends mon once de whisky cul sec. Plus ça change, plus c'est pareil, et c'est le temps que je rompe ce putain de cercle à la con. On me ressert, c'est le cinquième, sixième, je sais plus trop, peu importe. Je crèche depuis la veille dans un motel crasseux, ce genre d'endroits où les putes font leur passe aux clients, 30 balles pour une option, 75 pour le grand tour. Je consume la clope, regarde la fumée monter dans l'air, emplir l'oxygène de relents chargés de polluants. J'observe, je regarde, j'attends que le temps passe et que le sommeil me vienne. J'attends vainement, en toute connaissance de causes. Donner ma démission, remettre les papiers de divorce signés à ma femme, vendre mes actifs à la banque et ma voiture d'un coup, sans crier gare, causant une onde de choc monstrueuse en ce petit univers parfait dans lequel elle croyait être confortablement lovée. Si je la détestais de se mentir effrontément, autant à elle qu'à tous les autres, les larmes roulant sur ses pommettes saillantes ne sont ni calculées, ni même acceptables considérant sa politique stricte sur la sphère émotionnelle. Ça me fout en l'air, me fait brièvement douté, jusqu'à ce qu'elle les assèche et promet de faire comme si ne rien s'était passé si je le voulais bien, qu'un dîner chez les Thompson nous attendait et que Lyanna Thompson allait nous servir sa spécialité. Jusqu'à cet instant ultime, j'ai eu une furieuse envie de l'aimer encore, de lui donner raison, de demeurer rationnel pour lui faire plaisir, à elle et au gamin. Le barrage a cédé, et je suis parti, laissant tout derrière, regrettant simplement de ne pas avoir eu l'occasion de préparer le terrain avec le gosse. Je descends cul sec de nouveau, en redemande un double « Pour boire autant, soit on vient de se faire briser le coeur, soit on vient d'en éclater un ». Il faut dire que ça percute, comme introduction, mais que ça a suffisamment bien capté mon attention et incité un éclat de rire qu'elle s'est assise, amusée, légèrement bourrée elle aussi, partageant mon calvaire et mon amertume sans qu'aucun mot ne soit nécessaire. Entre paumés, on se reconnait, j'en étais un pied devant elle, elle retournant à ses racines, moi quittant les miennes sans savoir où poser ensuite le pied...

Je ne me rappelle qu'à peine qu'il y a quelques mois à peine, je vivais dans un cimetière de béton, où les arbres étaient aussi rares que sous-estimées et où autrui avait autant d'importance qu'une vulgaire fourmi. Impersonnel, détaché, tout se passe et tout le monde s'en branle. Certes, on est aux antipodes ici, à Woodley Mills, mais pour le moment ça me plait, je me marre bien, et outre foutre la trouille à quelques vieilles femmes, je me porte bien. Bien mieux que jamais, pour être franc. C'est bon de se sentir en vie, d'avoir l'impression d'être au bon endroit, au bon moment, et de finalement être la personne que j'aurais toujours du être. Certes, le chemin risque d'être long, les anciennes habitudes me font la vie dure, et je pratique l'art du détachement pour peaufiner les plaisirs de me laisser aller à ce que bon me semble. Je regarde l'heure, quinze heures, joint à la main et rien à foutre de rien. Si ça me plaît, si j'en ai envie, je cède, point barre. Personne a satisfaire, aucune responsabilité, rien de pressant ni de urgent qui me brime de cette capacité à absolument tout accomplir ce qui me branche à l'instant présent. Merde, les gens sous-estiment vachement l'importance de ce genre de possibilité. Assis sur le perron, je me réveille à peine, patraque de la longue nuit de boulot, les muscles se détendant à peine d'avoir du intervenir sur une bagarre dans la boîte. Des gamins se la jouant coqs de combat, assez risible à la base, si ce n'est que l'un d'entre eux était foncièrement défoncé pour le rendre plus animal que homme. Résultat, une magnifique ecchymose vient colorer le bord de mon oeil et j'ai une impression forte qu'on m'a carrément fêlé une côte. Je souris, pour moi, là, maintenant, tout de suite, c'est le pied, c'est encore meilleur que la Riviera ou le cul. La liberté, putain, y'a que ça de vrai. Ça, et ne pas porter de vêtement. Se contenter de se tenir dehors, les hanches enveloppées par une serviette de bain. Le joint entre les doigts, le sourire aux lèvres. Je regarde l'horizon qui se dessine sous mes yeux, le soleil haut dans le ciel, l'étendu de terre derrière sans que personne ne puisse vraiment brouiller le paysage. 3500 habitants seulement, ça a également ça de bon. La porte vibre derrière, laisse sortir une silhouette vaporeuse, assez découverte pour donner à l'esprit de quoi imaginer sans peine des formes généreuses. D'une jeunesse éphémère certes, mais dans la fleur de l'âge. Une crâneuse, emmerdeuse et chiante au possible, mais allumeuse comme pas deux. Elle devrait être ailleurs, mais traîne dans les environs. Comme toujours « Si tu comptais faire une compétition à qui est le moins vêtu, Emerson, tu loupes la première place ». Je prends une taffe de mon joint, ferme les yeux, les réouvre pour la voir apparaître devant, couvrant l'horizon de son corps sculptural et de son sourire aguicheur « Oh tu sais, ça peut s'arranger ». J'écrase mon joint, me redresse, répond d'un sourire narquois« Ou pas. Bonne journée gamine ».


THE BACKSTAGE.
PSEUDO/PRENOM Marie-Chantale.
AGE Vingt-deux ans.
COMMENTAIRE À votre santé  .


Dernière édition par Reagan Burkhardt le Lun 5 Aoû - 14:51, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 12:44

CHARLIEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE Bienvenue <3
Revenir en haut Aller en bas
Becks Rosenbach
you vanish me, buried in the snow.
avatar

ARRIVEE A WM : 02/08/2013
MESSAGES : 122
CREDITS : avatar, sattelite haze.
AVATAR : leven rambin.
PSEUDONYME : soapflakes, minh.
♡ STATUS : single.
$$$ MONEY : vlogger, demonstrator of beU cosmetic, make up artist.
♬ SONG : can't stop, one republic.

LIFE GOES ON.
Multinick: mick crowel.
Age: twenty-three, 24 soon.
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 13:03

Quel choix.
Bienvenue I love you

_________________

☐ where innocence is burned, in flames. where the light shivers offshore, through the tides of oceans we are shining in the rising sun  lyrics © woodkid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Posie Hastings
NEVER TRUST A WILD THING.
avatar

ARRIVEE A WM : 31/07/2013
MESSAGES : 1944
CREDITS : @ava: belikovs ⊹ @sign: unknow/tumblr
AVATAR : Crystal Reed
PSEUDONYME : fanny/nyf
$$$ MONEY : bénévole dans une maison de retraite/serveuse
♬ SONG : wicked game, coves

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: Vingt-trois ans
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 13:04

bienvenue parmi nous, le pseudo est dingue.  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fluvia Pathels
≈ SKY IS WOMB AND SHE'S THE MOON
avatar

ARRIVEE A WM : 01/08/2013
MESSAGES : 1623
CREDITS : avatar @lucette.
AVATAR : gemma arterton.
PSEUDONYME : malika/plumful.
♬ SONG : the xx, together.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: twenty eight.
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 13:05

Il est trop rare, mais qu'est-ce que qu'il est parfait.   
Bienvenue. I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shauna Green

avatar

ARRIVEE A WM : 31/07/2013
MESSAGES : 1901
CREDITS : @glamor (avatar), @uc (signature).
AVATAR : jenna-louise coleman.
PSEUDONYME : MARY-W. +marie.
♡ STATUS : célibataire, perdue.
$$$ MONEY : auteur/romancière, figure montante du roman féminin, wallflower.
♬ SONG : damien rice + 9 crimes.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: twentyfive.
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 13:05

pseudo, avatar  BIENVENUUUUUUE   
bonne chance pour ta fiche (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reagan Burkhardt

avatar

ARRIVEE A WM : 05/08/2013
MESSAGES : 25
CREDITS : Moriarty
AVATAR : Charlie Hunnam
PSEUDONYME : Emmecie

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 13:10

L'accueil
Content de voir que Hunnam fait l'unanimité jusqu'à maintenant, ça me foutait un peu en l'air de me lancer avec ce dieu, étrangement.

Merci beaucoup, en espérant que le personnage soit à la hauteur de tout le reste :mdr:En tout cas, il sera entouré d'une ribambelle de trop canons demoiselles histoire de se changer les idées!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 13:12

charlie  je trouve qu'il ressemble à Garrett  avec quelques années en plus What a Face
bienvenue et bonne chance pour ta fiche, le perso promet  
Revenir en haut Aller en bas
Reagan Burkhardt

avatar

ARRIVEE A WM : 05/08/2013
MESSAGES : 25
CREDITS : Moriarty
AVATAR : Charlie Hunnam
PSEUDONYME : Emmecie

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 13:20

Aiden, je me disais justement la même chose, appuyé par Tumblr d'ailleurs. Excellent choix toi-même, Hedlund est juste trop bon. Garde-moi un petit lien, tu veux?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 13:28

avec plaisir, mpottes-moi si tu as une petite idée  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 15:55

I am going to eat you alive, you know that ?   
Revenir en haut Aller en bas
Emrys Fawkes

avatar

ARRIVEE A WM : 31/07/2013
MESSAGES : 263
CREDITS : Calvaries.
AVATAR : aaron johnson.
PSEUDONYME : jane.
$$$ MONEY : serveur.
♬ SONG : lana del rey + summertime sadness

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: vingt-trois ans.
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 19:56

charlie charlie charlie charlie   
bienvenue à toi  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darcy Grey

avatar

ARRIVEE A WM : 31/07/2013
MESSAGES : 392
CREDITS : psychozee (ava)
AVATAR : Tatiana Maslany
PSEUDONYME : Immune/L.
♡ STATUS : Mariée, c'est compliquée.
$$$ MONEY : Baker of Crowel's bakery.
♬ SONG : formidable ~ stromae
LOCALISATION : #0579 CARLTON STREETS

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: vingt-six ans
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 20:10

j'approuve, c'est un monsieur orgasme, ce mec   + le pseudo 
bienvenue parmi nous I love you


Dernière édition par Darcy Grey le Lun 5 Aoû - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moon Sheeran
☆ she dream in paradise.

avatar

ARRIVEE A WM : 03/08/2013
MESSAGES : 164
CREDITS : © (ava) BOHEMIAN PSYCHEDELIC. (sign) tumblr. (quote) Lana Del Rey - born to die.
AVATAR : TMH, la perfection. ♥
PSEUDONYME : mocking jay. aka Laurie.
♡ STATUS : single, free, happy like this.
$$$ MONEY : medical student, specialization in neurology.
♬ SONG : Ed Sheeran ☆ Lego House.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: twenty years old.
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 20:45

Bienvenue parmi nous avec ce choix qui déchire tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eben Pathels

avatar

ARRIVEE A WM : 01/08/2013
MESSAGES : 147
CREDITS : Satellite Haz/ Hazel/ Margaux/ la trop douée
AVATAR : Sebastian Stan
PSEUDONYME : Burning Bridges
♡ STATUS : Célibataire
$$$ MONEY : Vit de petits boulots pour le moment fait de la menuiserie chez les Waters

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: Vingt-sept ans
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 22:10

Bienvenue Charlie est un super choix  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gises Waters

avatar

ARRIVEE A WM : 11/07/2013
MESSAGES : 607
CREDITS : superless (avatar). // tumblr (sign).
AVATAR : lucy hale.
PSEUDONYME : l'oisillon bleu.
♡ STATUS : like in the air, free.
$$$ MONEY : benji's coffee waitress, arts student.
♬ SONG : jamiroquai, white knuckle ride.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: almost twenty-two.
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 22:17

Bienvenue parmi nous I love you
je salue ton choix d'avatar  

_________________
you had me hooked again from the minute you sat down. the way you bite your lip got my head spinnin' around, after a drink or two i was putty in your hands. i don't know if I have the strenght to stand. @olly murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 22:20

bienvenue ici  
Revenir en haut Aller en bas
Oscar Martin

avatar

ARRIVEE A WM : 05/08/2013
MESSAGES : 56
CREDITS : (c)Shiya
AVATAR : Alexander Skarsgard
PSEUDONYME : Cal
♡ STATUS : Marié
$$$ MONEY : Architecte

LIFE GOES ON.
Multinick: None
Age: 36 ans
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Lun 5 Aoû - 23:35


Bienvenue ! Super choix d'avatar, j'ai failli le prendre d'ailleurs XDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i refuse to sink   Mar 6 Aoû - 2:01

Bienvenuuue I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Mace Adamson

avatar

ARRIVEE A WM : 02/08/2013
MESSAGES : 32
CREDITS : Golden Snitch
AVATAR : Chris Pine
PSEUDONYME : Freaky Business
♬ SONG : holland road - mumford & sons

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: vingt-huit ans
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Mar 6 Aoû - 2:05

Damn, Hunnam  

Bienvenue  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reagan Burkhardt

avatar

ARRIVEE A WM : 05/08/2013
MESSAGES : 25
CREDITS : Moriarty
AVATAR : Charlie Hunnam
PSEUDONYME : Emmecie

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Mar 6 Aoû - 3:45

Purée mais la belle surprise ce matin de voir tous ces beaux&belles gosses sur ma fiche
Merci beaucoup de l'accueil, ça fait plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Crowel
BLURRING THE LINES BETWEEN REAL AND THE FAKE.
avatar

ARRIVEE A WM : 14/02/2012
MESSAGES : 678
CREDITS : avatar © myself.
AVATAR : harding.
PSEUDONYME : soapflakes, minh.
♡ STATUS : single.
$$$ MONEY : baker, owner of crowel's bakery.
♬ SONG : home, blake shelton.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: twenty-five.
Entourage:

MessageSujet: Re: i refuse to sink   Mar 6 Aoû - 5:39

Le perso.
Je valide, bon jeu. cat

_________________

AND HAPPINESS FEELS A LOT LIKE SORROW
look for it, but you’ll never find it all. let it be, you can’t make it come or go, happiness has a violent roar . lyrics ©️ the fray.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodleymills.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i refuse to sink   

Revenir en haut Aller en bas
 
i refuse to sink
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FEDERALISME – Le président de la République refuse de promulguer un décret
» trop fatiguée et refuse la sieste
» Help ! Mon fils de 13 mois refuse le lait du biberon (arrêt de l'allaitement suite à traitement médical)
» Bébé de 7 mois 1/2 refuse ses biberons...
» bébé refuse son biberon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: A HAPPY FAMILY WITH NO PROBLEM. :: Choose your name :: Welcome to Woodley Mills-
Sauter vers: