AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 OH MY GOD I CAN'T REALIZE ! (shauna)

Aller en bas 
AuteurMessage
Birdy Hastings
i'm waking up
avatar

ARRIVEE A WM : 01/08/2013
MESSAGES : 439
CREDITS : ⊹ soapflakes (avatar) ; DROWNING. (signature)
AVATAR : ⊹ chloé grace moretz
PSEUDONYME : ⊹ WILD THINGS. (laura)
♡ STATUS : ⊹ célibataire, il n'y a rien de mieux
$$$ MONEY : ⊹ étudiante en médecine, et serveuse pour payer mes études et l'appartement
♬ SONG : ⊹ imagine dragons - radioactive

LIFE GOES ON.
Multinick: no one
Age: twenty-one y.o
Entourage:

MessageSujet: OH MY GOD I CAN'T REALIZE ! (shauna)   Lun 5 Aoû - 11:47


{ it's strange what desire will make foolish people do }
QUOTE WICKED GAME @COVES
-----------------

Encore une journée de travail au Starbuck's, une journée banale où il ne se passe absolument rien d'intéressant, même les vieilles blagues pourries du patron ne sont plus drôles. Mais bon, qui aime son travail hein ? Même si au début j'étai vraiment heureuse de travailler là-bas, je pense qu'à la fin on se lasse, parce que c'est bien beau de servir des cafés, chocolats ou autre, mais à la fin, ça devient répétitif et un peu chiant il faut l'avouer. Mais personne ne peut y échapper, c'est la routine, et puis faut bien travailler pour que je paye mes études ainsi que l'appartement, malheureusement l'argent ne tombe pas du ciel ! Je passe alors mon sac par dessus mon épaule, en profite pour récupérer les clés de l'appartement, puis descends jusqu'en bas de l'immeuble, à l'arret de bus. Parce que ouais j'ai pas encore mon permis, je sais je sais, c'est la loose comme ont dit, mais j'assume hein ! Une fois le bus là, je monte donc dedans, et attends que cleui-ci me dépose à destination, ce qui est fait juste dix minutes après être monté dans le bus, je descends donc, la musique dans mes oreilles. Je ne peux pas me séparer de mes écouteurs, j'adore avoir constamment de la musique dans mes oreilles, d'un sens, c'est assez reposant -tout dépend de la musique après, évidemment- comme ça peut être excitant. On peut facilement imaginer une image, une situation ou un lien et ce, juste avec un son, je trouve ça énorme, merci le cerveau humain. Une fois au Starbuck's, je salue mon patron, puis file enfiler la tenue des employers. Une fois cela fait, je me place derrière le contoir, attendant que quelqu'un vienne commander, ou que quelqu'un s'asseoit. Un homme me commande un latte, je lui apporte quelques minutes après sa commande, une femme, portant un tailleur, me propose un cappuccino à emporter, je suppose facilement que c'est une mordue du travail qui n'a pas eu le temps de déjeuner ce mâtin ! Je soupire, il n'y a pas beaucoup de monde, ce qui est étonnant, étant donné que cet endroit est souvent bondé ! Mais je me fige, je n'en crois pas mes yeux, une des femmes que j'idôlatre le plus, vient de s'asseoir à une table, je n'en crois pas mes yeux. Je m'empresse alors de prendre le plateau mais le fait tomber par terre -c'est parce que je suis stressée et en même temps super excitée- ce qui attire quelques regards sur moi, mais je fais juste un petit sourire, histoire de signaler qu'il n'y a rien. Il manquait plus qu'il fasse comme les débiles faisaient au collège, vous savez, quand quelqu'un fait tomber son plateau ou autre par terre, et que tout le monde se met à gueuler et taper sur la table comme des signes enragés ... j'ai jamais compris ça, je me suis toujours dis "c'est cool les mecs, vous avez jamais vu quelque chose tomber par terre de votre vie ?" nan sérieusement, pitoyable. Enfin bref, je reprends mes esprits, et avance vers la table où se trouve Shauna Green, ou alors l'une des femmes dont j'adore l'idéologie. J'ai lu son bouquin, et qu'est-ce que je l'ai aimé ! C'est don normal que je sois toute excitée de la rencontrer ! J'avance alors vers elle « Bonjour ! » dis-je énergiquement. Je crois que j'ai du la surprendre, je devrai me calmer un peu, on dirait une gosse en overdose de sucre. « Vous avez choisis ? » dis-je en souriant. Je ne cesse de la regarder, elle est vraiment magnifique ! Ouais je sais, on dirait une gamine de quatre ans fascinée par sa nouvelle poupée, je sais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shauna Green

avatar

ARRIVEE A WM : 31/07/2013
MESSAGES : 1901
CREDITS : @glamor (avatar), @uc (signature).
AVATAR : jenna-louise coleman.
PSEUDONYME : MARY-W. +marie.
♡ STATUS : célibataire, perdue.
$$$ MONEY : auteur/romancière, figure montante du roman féminin, wallflower.
♬ SONG : damien rice + 9 crimes.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: twentyfive.
Entourage:

MessageSujet: Re: OH MY GOD I CAN'T REALIZE ! (shauna)   Mar 6 Aoû - 10:59


oh my god, i can't realize !
« the path to heaven runs through miles of clouded hell. »
credits © jennalouisedaily/tumblr.

☆ ☆ ☆
Difficile d’imaginer que des journées de vacances soient plus remplies que ça : à croire qu’un écrivain, aussitôt qu’il avait atteint un renom d’un certain rang, ne parvenait plus à avoir le moindre jour de vacances. Ni la moindre seconde – partout où elle allait, à chaque fois qu’elle attardait son regard sur quelque chose autour d’elle, Shauna ne pouvait s’empêcher de penser au travail qu’il lui restait à abattre avant de pouvoir prétendre produire un deuxième livre. En même temps, elle ne pouvait pas spécialement dire qu’on les lui avait données, ces vacances – elle s’était surtout contentée de les arracher, prenant sa destinée en main, au nez et à la barbe de tous. Elle avait bien le droit après tout, il y avait des circonstances atténuantes : et son frère l’aurait assassinée sur place si elle n’avait pas fait le déplacement pour voir son neveu, tandis que Lucy, elle, aurait été capable de faire exploser tout l’appartement de Shauna, mettre le feu à sa voiture et détruire chaque exemplaire de son livre, avant de mettre un terme à l’existence de sa grande-sœur. Ce n’était pas comme si elle avait le sentiment de se plaire comme autrefois dans cette ville : elle, de son côté, avait tant changé, qu’elle avait l’impression très narcissique que, pendant son absence, tout Woodley Mills avait arrêté de vivre. C’est donc une mine renfrognée qui s’inscrivit sur le visage de la brune aussitôt avait-elle quitté sa couche pour attraper son téléphone portable – premier rituel de la journée, check. Trois messages de son éditeur et ce, depuis sept heures ce matin : il lui semblait bien avoir entendu son téléphone sonner à plusieurs reprises. Marmonnant quelques douces paroles délicates à son téléphone/patron, Shauna abandonna celui-ci dans un coin de l’appartement, tout son esprit s’escrimant à oublier où elle l’avait mis, afin d’avoir un bon prétexte pour louper tous les autres coups de téléphone à venir. Il y avait, dans cette ville et dans cette vie, des situations gênantes qu’elle préférait éviter, et la jeune femme avait trop souvent le sentiment que le téléphone portable participait grandement à faire pencher le destin en sa défaveur. Sans doute que les deux n’étaient absolument pas liés, mais Shauna devait bien trouver un responsable pour toutes les merdes qui s’écrasaient sur sa vie depuis qu’elle avait posé un orteil dans sa ville natale. Pourquoi est-ce qu’il avait fallu qu’elle retombe sur Arthur ? Pourquoi sur tous les autres, également ? D’un pas traînant, et ne désirant que peu entretenir une conversation – même avec Mick, c’est dire – Shauna se jeta sous la douche, s’y perdant de longues minutes avant de s’arranger rapidement pour sortir. Vêtue d’une petite robe colorée, qui entrant en parfaite contradiction avec son humeur, la brune traversa d’une démarche hasardeuse quelques rues de la ville, avant de trouver son bonheur. Un instant durant, elle observa l’établissement à travers la vitrine, un léger sourire passant sur ses lèvres : parfait, il n’y avait pas beaucoup de monde et aucun visage connu. C’est ainsi que l’écrivaine entra, se trouvant une place à proximité de la vitrine, et un peu plus loin des autres. Là, elle eut à peine le temps de sortir son matériel, un petit carnet ainsi que sa tablette tactile, qu’on vint la trouver. Tentant un sourire convaincant, Shauna leva les yeux vers une blonde énergique et dynamique, l’air radieux, qui eut tôt fait de défaire – instinctivement presque – la brune d’une certaine dose de son humeur maussade. « Oui, bonjour. » Répondit-elle par réflexe, avant de poser son attention sur la petite carte un peu plus loin, l’observant rapidement avant de se rappeler qu’elle savait parfaitement ce qu’elle voulait. « Ehm j’ai choisi. Un café, le café le plus noir que vous ayez. Sans sucre, sans crème, juste du café noir. Et un truc à manger. Euh, le meilleur plat que vous ayez pour le matin. » Ponctua-t-elle dans un sourire contrit. Si là était son seul havre de paix de toute connaissance, elle comptait bien stagner ici un moment ; sans son téléphone, personne ne viendrait sans doute la chercher jusque-là, autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
OH MY GOD I CAN'T REALIZE ! (shauna)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Savy + Let me be the one to lift your heart up and save your life I don't think you even realize baby you'd be saving mine
» There comes a point in your life when you realize who really matters, who never did, and who always will.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WOODLEY MILLS. :: Downtown :: Starbucks Coffee-
Sauter vers: