AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I DON'T CARE, I LOVE IT.

Aller en bas 
AuteurMessage
Tiago Ladislav

avatar

ARRIVEE A WM : 02/08/2013
MESSAGES : 43
CREDITS : _
AVATAR : a. libby.
PSEUDONYME : léo.
$$$ MONEY : marchand d'jaquette au gpm, t'inquiètes.
♬ SONG : of monsters and men - king and lionheart.
LOCALISATION : sous la couette.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: 23 ans, bientôt.
Entourage:

MessageSujet: I DON'T CARE, I LOVE IT.   Dim 4 Aoû - 7:53

tiago ladislav a écrit:
Crush A Bit; Little Bit; Roll It Up; Take A Hit
Feelin' Lit Feelin' Like 2 Am Summer Night.

et qui pourrait bien s'vanter d'avoir quelque chose à branler un dimanche après-midi ? aucun ladislav en vue. pas même katia qui s'atèle d'ordinaire aux fourneaux. pas même vladimir qui fait grincer sans cesse, jour comme nuit, le métal dans le fond du jardin. pas même manech qui s'empresse pourtant toujours de t'enliser dans ses morales. et pas même ari' qui semble avoir déserté le campement, aujourd'hui. au final donc, tu es seul. seul dans ton ennuie. dans ta lassitude grimpante. seul, avachis de tout ton long sur le large sofa du séjour en bordel. seul, télécommande à la main, zappant sans le moindre intérêt les chaînes de votre énorme écran plasma (vestige de la richesse passée de tes vieux). seul...jusqu'à ce que l'énorme caisse de gobbles vienne polluer ton oxygène d'une vague odeur nauséabonde d'oeuf pourri. PUTAIN FUMIER VA, DEGAGE GOBBLES. et le balourd s'éclipse, l'air penaud et les oreilles baissées, jusqu'à son immense couchette, aux pieds de la porte d'entrée. puis, alors que tu t'atèles à reprendre un brin de souffle sous cet amas de puanteur extrême, ton fidèle comparse se redresse brusquement et s'met à couiner. las, encore et toujours, tu te redresses, sentant que si ce cher gobbles s'alerte ainsi, c'est qu'c'est sûrement pas un ladislav (en fait, si c'n'est toi, il en a d'ordinaire strictement rien à foutre). le cul détaché du canapé, tu traînes des pieds jusqu'à la porte en chêne et l'entre-ouvre. gobbles s'échappe de la maison et trottine lourdement jusqu'à la silhouette du visiteur. une silhouette que tu ne met d'ailleurs guerre de temps à reconnaître. tiens bah, qu'est-ce que tu fous là boucle d'or ? un large sourire railleur se dessine sur tes lèvres alors que gobbles s'entête à renifler l'habitué des lieux.  sagement (oui, oui), tu restes adossés contre le pan de mur de la fermette et attend que ce saligaud de lockhart se hisse jusqu'à toi. si tu cherches manech, il est pas là. et honnêtement j'sais pas c'qu'il fout. m'enfin, il devrait pas trop tarder. comme à ton habitude, tu prends le temps de ne reluquer de haut en bas, appréciant toujours autant le physique pour le moins -très- avantageux de ce brave elwyn. poigne de moins engagée, tu ne perds pas une minute de plus pour l'inviter à entrer. gobbles vous suit, dendinant des fesses à défaut de remuer la queue. une bière ? un joint ? profite-en, aujourd'hui c'est la maison qui offre.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I DON'T CARE, I LOVE IT.   Dim 4 Aoû - 11:34




I don't care, I love it.

© Crédit Tumblr
Cantonné dans le silence environnant de la petite ville de Woodley Mills, Elwyn profitait d'un jour où, semble-t-il, la population entière était entré en hibernation. Lui, absolument pas, comme toujours. Lockhart ne pouvait pas faire comme tout le monde, question de principe. Alors, ce jour-là, il avait décidé de sortir de chez lui. De toute manière, Isaac le saoulait avec ses principes à deux balles et ses envies de meurtre à son égard. Respirer l'air frais de sa rue emplit Elwyn d'un certain bonheur. Où se diriger? C'était toujours un de ses problèmes majeurs. Sortir... Mais pour aller où? Elwyn n'avait jamais été des plus sociables et son nombre d'amis devait probablement se compter sur les doigts d'une seule main. Quant à sa famille, elle était inexistante, il était un orphelin dans une maison d'étrangers, depuis près de cinq ans, même s'il s'avérait proche de Gises désormais. Au terme d'une lutte acharnée contre lui même, Elwyn sut où se réfugier. Manech. Ils n'étaient pas les meilleurs amis du monde, c'était vrai, mais Elwyn aimait penser qu'ils s'entendaient bien. Le jeune Ladislav avait travaillé avec lui quelques temps et Elwyn avait bien aimé sa manière d'être et de penser alors il avait tenu à garder contact. Ce qui était rare pour l'orphelin.

Arrivé devant le numéro attendu, Elwyn s'arrêta quelques instants. Il avait toujours eu du mal à entrer en contact avec la civilisation, cela le rendait un brin nerveux même s'il ne le montrait pas. De toute manière, Elwyn faisait tout pour que l'indifférence soit son seul masque et cela avait toujours parfaitement marché puisque personne n'avait réussi à le percer à jour. Et c'était mieux ainsi. Avant d'aller sonner à la porte, Lockhart sortit une cigarette et profita quelques minutes pour intoxiquer ses poumons. Puis, il tenta le coup. Bien évidemment, ce fut la bestiole des Ladislav qui vint l'accueillir au lieu de voir apparaître la gueule d'ange de son ami. Et lorsque la porte s'ouvrit, Elwyn découvrit Tiego, toujours aussi... Tiego. Elwyn n'avait jamais réellement su quoi penser du frère de Manech. Oui, il était étrange. Trop sociable, peut être ou tout simplement il ne se cachait pas d'autrui, contrairement au jeune caissier. Tiego savait ce qu'il voulait et il ne manquait pas une seule minute de reluquer Elwyn quand il en avait l'occasion. Lockhart faisait semblant de ne rien voir, bien entendu mais il n'était pas tellement embarrassé par la situation, l'indifférence restait son maître mot dans tous les cas. Un léger sourire s'empara des lèvres d'Elwyn lorsque Tiego l'appela Boucle d'Or. Il avait toujours le don pour trouver des surnoms ridicules avec son petit sourire narquois.

"Tiego... Aucune idée de pourquoi je suis là, mais si mes boucles te dérangent, je peux toujours faire demi tour."

Au fond, cette situation l'amusait. Elwyn serra tout de même la main de Ladislav alors que celui-ci lui annonçait que Manech ne traînait pas dans le coin. Forcément. Il ne manquait pas d'être absent lorsque son frère semblait seul à la maison. Lockhart avait en effet jeté un petit coup d'oeil derrière le brun et personne à l'horizon, évidemment. Il ne se laissa pas démonter pour autant et suivit le pas lorsque Tiego l'invita à entrer, non sans faire un tour du propriétaire auparavant, de son regard lubrique.

"Si la maison offre, je peux pas refuser..."

Elwyn sourit de nouveau, avec un peu plus de sincérité cette fois. Après tout, maintenant qu'il était là, il n'allait pas faire le rabat joie.

"Seul au bercail? Ca a pas l'air d'être la joie, vieux."

Elwyn se laissa choir sur le divan, en profitant pour regarder autour de lui, avec cet air d'innocence qui lui collait à la peau et qui le faisait toujours passer pour un ange aux yeux du reste du monde. Et c'était certainement là sa puissance, celle-là qui faisait qu'il préférait éviter le regard de Tiego. On ne savait jamais.


made by Jacage.
Revenir en haut Aller en bas
 
I DON'T CARE, I LOVE IT.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WOODLEY MILLS. :: Carlston Streets :: N°0569-
Sauter vers: