AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 all right when you hear that music ring (r).

Aller en bas 
AuteurMessage
Gises Waters

avatar

ARRIVEE A WM : 11/07/2013
MESSAGES : 607
CREDITS : superless (avatar). // tumblr (sign).
AVATAR : lucy hale.
PSEUDONYME : l'oisillon bleu.
♡ STATUS : like in the air, free.
$$$ MONEY : benji's coffee waitress, arts student.
♬ SONG : jamiroquai, white knuckle ride.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: almost twenty-two.
Entourage:

MessageSujet: all right when you hear that music ring (r).   Mer 31 Juil - 9:34


i thought i knew myself, somehow you know me more
you're the first to make out whenever we are two.

LYRICS - ADELE ~ CREDIT/TUMBLR.
Loin d’avoir passé une excellente journée, loin d’en avoir connu des pires également, tu peux prétendre honnêtement que tu n’as guère à te plaindre. Pourtant avec ta conscience facétieuse et pointilleuse de ces derniers temps, tu ne cesses de marmonner pour toi-même. Assise devant le comptoir de la cuisine, tu parcours les nouvelles culturelles du journal lorsque ton demi-frère te pique le journal des mains, une pomme dans la main gauche. « C’est celui de la veille Gises … ». Te dit-il d’une voix amusé avant de croquer dans son fruit, l’air malicieusement joueur. Signe avant-coureur que ce dernier avait besoin d’une faveur ou bien d’un service à te demander. Après dix ans à vivre en sa compagnie tu pouvais parfaitement mettre des mots sur ses expressions faciales sans émettre le moindre doute. Déposant un coude sur le comptoir en chêne de la cuisine, tu le regard avec sérieux. « Aller annonce moi plutôt la couleur de ton service au lieu de tourner autour du pot ! ». T’exclames-tu un sourire amusé sur tes lèvres. Depuis quelques temps, tu étais dans une phase qu’un psychologue aurait qualifiée de rébellion et à la limite du renfermement sur soi-même. Un état de comportement sur lequel tu ne préférais ne pas t’attarder, ce qui avait mise à mal les relations avec ton père depuis quelques semaines. Isaac laisse un rictus se dessiner sur son visage avant de t’annoncer clairement qu’il avait besoin de toi pour jouer une partie de poker en tandem. Un service tout à fait dans tes cordes. Vous échangez un regard complice qui définit parfaitement que c’est un accord que tu ne saurais refuser. Tu étais doué à ce jeu, et même si tu ne cautionnais pas particulier les activités d’argent récentes  et rare de ton frangin, il n’en demeurait pas moins que tu lui faisais confiance là-dessus. (…) Il devait à peine vingt-trois heure trente du soir, lorsque tu abas tes cartes pour y déposer un full sur la table de poker. Aux jeux de cartes tu avais toujours une main très chanceuse. Les camarades de ton lien fraternel font peine mine avant finalement de rigoler et de régler ce qu’ils avaient décidés de mettre en jeu. Pour ta part tu décides de te lever pour aller au bar afin d’aller chercher de quoi boire un coup. La musique de fond tambourine légèrement ta tête, mais lorsqu’il s’agit de Dire Straits tu es bien loin de ne pas apprécier. Le barman te considère d’un sourire coutumier après tout vous fréquentiez la même université avant de te servir un verre cocktail sans alcool. Tu lui rends son sourire pour le remercier et c’est en tournant la tête sur le côté que tu remarques  la présence de Mick. « Ca alors, je ne pensais pas te voir là ?! ». Lui dis-tu d’une intonation spontanée. C’est vrai, Dorian avait la sainte habitude depuis quelques jours à prétendre que son cousin était loin d’être un festif dans l’âme.

_________________
you had me hooked again from the minute you sat down. the way you bite your lip got my head spinnin' around, after a drink or two i was putty in your hands. i don't know if I have the strenght to stand. @olly murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Crowel
BLURRING THE LINES BETWEEN REAL AND THE FAKE.
avatar

ARRIVEE A WM : 14/02/2012
MESSAGES : 678
CREDITS : avatar © myself.
AVATAR : harding.
PSEUDONYME : soapflakes, minh.
♡ STATUS : single.
$$$ MONEY : baker, owner of crowel's bakery.
♬ SONG : home, blake shelton.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: twenty-five.
Entourage:

MessageSujet: Re: all right when you hear that music ring (r).   Mer 31 Juil - 12:58



GISES WATERS & MICK CROWEL.
tumblr © lucymouse.
On ne pouvait renier le fait que Mick était un acharné du travail. Malgré les horaires monstrueux de son boulot, il ne s'était jamais réellement plaint puisque malgré la fatigue, il faisait quelque chose qui le passionnait. Il avait tenté beaucoup de cursus universitaires avant de tomber par hasard sur une formation de boulanger pâtissier. Avant, celle-ci, il s'attardait juste à faire du pain artisanal mais ses compétences et son intérêt n'étaient pas réellement portés sur la boulangerie pâtisserie. Il fit un essai avec le cursus littéraire notamment ou encore communication puis artistique pour finalement terminer avec son métier actuel. La passion pour ce petit monde arriva petit à petit et c'est à la fin de sa formation qu'il était sur et certain que ça allait clairement être ça et rien d'autre. Il fit un bon nombre de petits boulots avant de se décider à venir à Woodley Mills, la ville idéale à ses yeux, pour ouvrir son propre commerce, à savoir l'actuel Crowel's Bakery. On le connaissait aussi pour autre chose. En effet, ses proches se moquent constamment de lui et de sa quête, désespérée si l'on peut le dire, de l'âme-soeur. Etant l'un de ses rares êtres incrédules à croire en ces idées romantiques, il avait cette fâcheuse habitude à l'époque de penser que chaque petite amie était la bonne. Seulement, après une trahison et une rupture assez douloureuse, il se décrocha peu à peu de cette poursuite bien qu'actuellement elle réside encore enfouie en lui. Cette nuit allait être une bonne soirée puisque le lendemain, il ne travaillait que fin d'après-midi puisque l'un de ses employés avait accepté de faire des heures supplémentaires. Il était de sortie avec ses meilleurs amis bien qu'il était toujours épuisé de sa précédente commande, un énorme gâteau de mariage en quatre étages. Malgré la musique tapante et l'ambiance visiblement au rendez vous, il s'était séparé de son groupe d'amis cinq minutes pour s'asseoir au bar, sentant bien qu'il allait bientôt être pris par la torpeur. Il commanda un Vodka Martini espérant que ce verre le remette un peu en état.  « Ca alors, je ne pensais pas te voir là ?! »    il se retourna en la direction de cette voix plus que familière. Pendant l'espace d'un moment il se figea, les yeux écarquillés comme si on venait de le prendre en flagrant délit. « J'avoue que d'habitude je préfère l'église mais je me suis dit que ce soir, j'allais faire une exception.. » commença-t-il en reprenant ses esprits, sur un ton humoristique. Alors qu'il expliquait tant bien que mal à Gises qu'il était juste venu pour se libérer un peu la tête, l'un de ses amis déjà sous l'emprise de l'alcool appela son prénom. « MICKKKKKKKKKKKK, MIIIIIIIIIIIIIICK, REVIENS ON T'A TROUVE UNE GAZELLEEE » cria son ami James, à l'autre bout du bar, pointant du doigt une jeune femme qu'il tenait entre ses bras. Il appréhendait la réaction de Gises mais surtout, il savait que James allait clairement recevoir trois coups à la face pour avoir fait capoté sa rencontre avec la belle. Il foudroya James du regard, lui faisant signe de bouger mais nettement trop saoul, il  lui répondit juste par des grimaces. « Juste un de mes clients réguliers.. » dit il en se raclant la gorge. « .. et toi tu fais quoi ici ? » reprit-il de plus belle, tentant de changer de sujet.    

_________________

AND HAPPINESS FEELS A LOT LIKE SORROW
look for it, but you’ll never find it all. let it be, you can’t make it come or go, happiness has a violent roar . lyrics ©️ the fray.


Dernière édition par Mick Crowel le Jeu 1 Aoû - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodleymills.bbactif.com
Gises Waters

avatar

ARRIVEE A WM : 11/07/2013
MESSAGES : 607
CREDITS : superless (avatar). // tumblr (sign).
AVATAR : lucy hale.
PSEUDONYME : l'oisillon bleu.
♡ STATUS : like in the air, free.
$$$ MONEY : benji's coffee waitress, arts student.
♬ SONG : jamiroquai, white knuckle ride.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: almost twenty-two.
Entourage:

MessageSujet: Re: all right when you hear that music ring (r).   Jeu 1 Aoû - 5:00

A toute première vue, il semblait aussi surpris que toi de le voir ici. C’était presque comme si tu le prenais la main dans le sac en train de faire une erreur comme l’aurait fait un gamin de dix ans. « J'avoue que d'habitude je préfère l'église mais je me suis dit que ce soir, j'allais faire une exception.. ». Te dit avec un timbre de voix teinté d’une note d’humour qui le caractérisait plutôt bien. Tu te contentes de secouer la tête, une certaine image de Mick en train de prier au sein d’une église, une image qui on peut le dit te faisait rire. C’est vrai qu’il avait des airs bien à lui, une apparence d’un jeune homme posé et responsable mais à tes yeux il avait plus une frimousse d’ange rigolard. « Il serait étonnant de te voir dans une église tien, je prendrai presque ça pour une occasion de te mettre au défi. ». Lui dis-tu d’une manière bien audacieuse emplit d’une vérité que tu comptais bien vérifier. Après tout c’était une occasion de bien rigoler mais aussi un art de faire la conversation alors que tu étais plutôt étonné et peu sur de toi lorsque tu étais en face de lui. « MICKKKKKKKKKKKK, MIIIIIIIIIIIIIICK, REVIENS ON T'A TROUVE UNE GAZELLEEE ». La voix tonitruante qui s’élève au-dessus de la musique d’ambiance interpelle  à la fois ton interlocuteur mais toit également. C’est à ce moment-là que tu comprends qu’il n’était pas par hasard mais uniquement pour chasser la femelle du tableau de chasse. Te penchant sur le côté pour en savoir davantage, tu prends note de la corpulence et de la silhouette pulpeuse et élancé de la belle blonde qui à moitié ivre semble prendre un grand plaisir à être dans les bras de son camarade. Mentalement, la comparaison entre vous deux est simple et facilement déductible autant que les impôts d’ailleurs. Tu faisais pale mine à coté mais préférant chasser cette pensée de ton esprit, tu esquisses un sourire narquois trouvant la situation bien comique alors que vous vous retrouviez tous les deux par hasard. « On dirait que la gazelle est déjà partie au pays des merveilles et des illusions ! ». Répliques-tu à son intention toujours le sourire accroché à tes lèvres, et la gêne qu’éprouve Mick a le don de te faire rire un peu plus. « Juste un de mes clients réguliers.. ». Debout, tu poses ton verre sur le comptoir avant de poser un coude sur ce dernier, fixant ton regard clair sur celui de jeune brun. « Il y a pas de mal  à avoir recourt aux copains pour se trouver une copine tu sais … ». C’est vrai, il était le parfait profil du gendre et du gars idéal alors pourquoi ne voudrait-il pas rechercher la perle rare ? Dans un bar ce n’était pas vraiment un bon départ, mais il y a des exceptions non ? Bon d’accord vous ne vous étiez pas connus dans un nightclub mais a une festivité organisée par la ville … A première vision intérieur, ta conscience réfléchie commençait littéralement à s’embrouiller. « .. et toi tu fais quoi ici ? ». Soulagé qu’il opte pour sujet de conversation beaucoup plus léger, tu bois une gorgée de ta boisson. « Des parties de poker ! Mon frère avait besoin d’une main chanceuse et je lui ai donné un petit coup pouce. ». L’espace d’un instant tu le considères d’une expression calme et malicieuse à la fois alors que tu fronces les sourcils. « Tes copains ne sont pas très chanceux avec les filles hein ? Mais qu’est ce que tu dirais de provoquer un peu le destin … Regarde la grande brune là-bas ; je te paris un prochain verre qu’elle est assistante dans un cabinet dentaire, pas tout à fait la trentaine, genre très responsable qui recherche la stabilité. Ça c’est un profil plus sympathique que ta gazelle issue de la savane pioché à la pêche à la bière ! ». Poursuis-tu en en ricanant discrètement tout en l’observant amusé et sur la réserve.

_________________
you had me hooked again from the minute you sat down. the way you bite your lip got my head spinnin' around, after a drink or two i was putty in your hands. i don't know if I have the strenght to stand. @olly murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Crowel
BLURRING THE LINES BETWEEN REAL AND THE FAKE.
avatar

ARRIVEE A WM : 14/02/2012
MESSAGES : 678
CREDITS : avatar © myself.
AVATAR : harding.
PSEUDONYME : soapflakes, minh.
♡ STATUS : single.
$$$ MONEY : baker, owner of crowel's bakery.
♬ SONG : home, blake shelton.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: twenty-five.
Entourage:

MessageSujet: Re: all right when you hear that music ring (r).   Jeu 1 Aoû - 20:05

« Il serait étonnant de te voir dans une église tien, je prendrai presque ça pour une occasion de te mettre au défi. » Elle n'avait pas faux. Durant toute son enfance, Mick avait été traumatisé par l'église à cause de ses parents, un couple fort chrétien qui tenait absolument à ce que tout le monde aille à la messe le dimanche. Certains enfants s'étaient habitués et quelques-uns aimaient presque y aller, mais pour Mick, chaque dimanche matin était dur et enfiler son petit costume avec sa cravate était son pire cauchemar. De plus, la cerise sur le gâteau était que le pasteur de la paroisse s'obstinait à l'appeler par son prénom entier, à savoir Maverick, plutôt que par son surnom employé par la très grande majorité de son entourage. Rien qu’à la pensée de ces fins de semaines, Mick frissonna. Il répondit seulement à la jeune femme par un simple sourire qui montrait l’appréhension de Mick suite à l’évocation du mot défi. Entendait son ami crier des stupidités dans le fond, il lâcha un soupir. Il ne savait pas pourquoi l’incident avec James le mettait si mal à l’aise. Peut-être était-ce parce qu’il avait peur de ce que Gises pourrait penser ? Des fausses idées qu’elle pourrait se faire ? et si elle pensait qu’il était le genre à généralement draguer les filles trop saoules pour réfléchir ? des milliers de questions tournoyaient dans la tête du Crowel qui craignait le pire. A ses yeux, leur relation était simple mais compliquée à la fois. Il y avait quelque chose d’indescriptible avec Gises. Beaucoup de personnes de leur entourage les poussaient toujours ensemble dont Dorian, le cousin de Mick mais aussi le meilleur ami de Gises. Il avait peur d’aller trop vite avec elle et croyant ses anciennes expériences, il savait pertinemment que précipiter les choses n’était pas du tout un bon plan. Après un certain temps arrive le bon moment pour faire le premier pas. Pourtant, avec Gises, il ne savait jamais quand était le bon moment. C’était comme un blocage, une limite, une barrière. Au fond, il la trouvait beaucoup trop bien pour lui. « Il y a pas de mal  à avoir recourt aux copains pour se trouver une copine tu sais … » lui glisse-t-elle. Silencieusement, il maudit James et s’abstenait de lancer un regard foudroyant à celui-ci, sachant très bien que de toute manière, il était bien trop ivre pour même le reconnaitre. Le visage de Mick montrait un mélange d’embarras et de perplexité.  Il ria légèrement jaune à cette remarque. Mick était réellement partagé en ce moment. Entre sa vie sentimentale et son travail. En effet, depuis quelques semaines, un boulanger rival de la ville ne cessait de l’intimider et bien que impassible à cet imbécile au départ, la pression commençait petit à petit à peser entre lui et Mick pour être le meilleur vendeur du coin. Suite à ces altercations, il avait demandé à des amis pour sortir boire et se vider la tête pour oublier ses satanées histoires au boulot. Malheureusement, ses chers camarades avaient cru comprendre un message caché comme quoi ce soir, Mick désirait rentrer chez lui avec une jolie demoiselle sous le bras. Ils s’obstinaient donc à trouver la parfaite cible pour notre Crowel qui lui, espérait seulement se changer les idées autour d’un verre. « Des parties de poker ! Mon frère avait besoin d’une main chanceuse et je lui ai donné un petit coup pouce. ». Le poker ? Mick ignorait complètement qu’elle savait y jouer. « Oh.. alors comme ça.. tu es une joueuse de poker ? Intéressant.. » Répondit-il sur un ton penseur, faisant mine de réfléchir. Mick y jouait souvent avec Ridley et d’ailleurs, à l’époque,  il n’aimait y jouer qu’avec elle pour la simple bonne raison qu’à chaque fois qu’il gagnait, la blondinette  entrait dans une violente colère et jurait comme un charretier ce qui l’amusait beaucoup.  « Tes copains ne sont pas très chanceux avec les filles hein ? Mais qu’est ce que tu dirais de provoquer un peu le destin … Regarde la grande brune là-bas ; je te paris un prochain verre qu’elle est assistante dans un cabinet dentaire, pas tout à fait la trentaine, genre très responsable qui recherche la stabilité. Ça c’est un profil plus sympathique que ta gazelle issue de la savane pioché à la pêche à la bière !» Il étouffa presque lorsqu’elle eut fini sa phrase. Si il pouvait se taper la tête contre le mur, il le ferait. Voilà que Gises se mettait elle aussi à chercher quelqu’un pour lui. Tout allait vraiment de travers. « Je.. j’ai du mal avec les dentistes » et voilà, l’idiot qui sommeillait en lui venait de refaire surface. Il regarda d’un air dubitatif son verre, se demandant si c’était l’alcool qui lui faisait dire des âneries. Il tenta de se rattraper. « Non, c’est pas ça, c’est juste que.. elle n’est pas vraiment mon genre il marqua une pause. .. mais merci quand même de ton aide » un court silence suivit sa réponse. Il reprit ses esprits. « Tu sais, je préfère les femmes extrêmement musclées avec un style motard et des rastas »  avoua-t-il ironiquement. Il but une gorgée. « Mais comment tu sais qu’elle est assistante vétérinaire, qu’est-ce qui te le fait dire ? » demanda-t-il, un sourire aux lèvres.

_________________

AND HAPPINESS FEELS A LOT LIKE SORROW
look for it, but you’ll never find it all. let it be, you can’t make it come or go, happiness has a violent roar . lyrics ©️ the fray.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodleymills.bbactif.com
Gises Waters

avatar

ARRIVEE A WM : 11/07/2013
MESSAGES : 607
CREDITS : superless (avatar). // tumblr (sign).
AVATAR : lucy hale.
PSEUDONYME : l'oisillon bleu.
♡ STATUS : like in the air, free.
$$$ MONEY : benji's coffee waitress, arts student.
♬ SONG : jamiroquai, white knuckle ride.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: almost twenty-two.
Entourage:

MessageSujet: Re: all right when you hear that music ring (r).   Ven 2 Aoû - 4:25

Il était clair qu’il ne sentait pas réellement à l’aise face aux propos qu’avait tenu son camarade à moitié ivre qui enlaçait entre ses bras la dite gazelle, et ce que tu venais de dire à a ton tour ne venait pas réellement arranger les choses. Pourtant d’un certain point de vue, tu préférais prendre les choses de cette manière car Mick était une personne qui ne te laissait pas indifférente, on pouvait même dire qu’il te faisait en quelques sortes tourner la tête en même tant que tes habitudes. En sa présence le terme maladresse était roi et fil conducteur. Il y avait peu de temps que tu avais découvert qu’il était le cousin de Dorian et ce dernier ne cessait de te demander de bien vouloir rester hors de portée de son cousin. Tu comprenais la situation mais tu ne voyais pas où été le mal et puis une fois de plus vos chemins c’étaient croisés par un pur hasard qui n’était pas pour te faire pleurer bien au contraire. « Oh.. alors comme ça.. tu es une joueuse de poker ? Intéressant.. ». Te dit-il d’un air songeur, l’esprit carrément ailleurs. Cela pouvait surprendre certains, mais pour toi c’était un jeu d’enfant de jouer au poker, tu adorais jouer mais tu ne jouais que très rarement ou alors sur acte de défi féministe. « Tu as la tête ailleurs, où bien je fais fausse route ? ». Lui dis-tu en souriant avant de boire une énième gorgée de ton verre tout en l’observant d’une expression calme et attentive à la fois. Tu avais toujours été une personne calme et compréhensive, ce qui te permettait on ne peut plus de comprendre et cerner ton entourage qui suivait une intuition réelle. Et cette dernière jusque-là ne t’avait jamais fait défaut. Les yeux dans le vague, Mick semblait absorber par une réflexion qui semblait le peser. « Je sais que ce ne sont pas mes affaires … mais je pense qu’il y a quelque chose qui te travaille, tu peux m’en parler si tu veux ? ». Ton interrogation était une question ouverte, c’est sûr qu’il pouvait répondre soit par oui soit par un non catégorique, mais tu espérais en ton fond intérieur qu’il se confierait à toi car tu n’aimais pas le voir dans cet état. Tu avais entendus certaines rumeurs que cela soit au boulot ou encore par le biais de la famille de Mick mais tu les laissais glisser. La plupart étant de parfaits mensonges pour dénigrer les autres. De manière étrange, tu te souciais de lui d’une façon bien divergente que pour Dorian, et rien que d’y penser tu entendais encore les réprimandes de ton meilleur à ce sujet, ce qui malgré toi provoque un rire cristallin qui t’échappe. Un rire qui ne tarde pas à être du gout de Mick qui rigole à son tour lorsque tu énonces la fille complètement pompette dans les bras de son ami. Finalement, tu tentes à ton tour de le mettre sur la piste d’une fille plus stable mais cela ne semble pas non plus l’intéresser. « Je.. j’ai du mal avec les dentistes. Non, c’est pas ça, c’est juste que.. elle n’est pas vraiment mon genre il marqua une pause. .. mais merci quand même de ton aide ». Soulagé, tu comptes désormais que tu as un point d’avance sur elle ! Tu ne fais pas des études de médecine ou bien en domaine vétérinaire, c’est bien ma fille du gagne du terrain, tu n’as pas tout perdu !  « Tu sais, je préfère les femmes extrêmement musclées avec un style motard et des rastas ». Sa voix était teintée d’ironie en puissance, mais tu ne peux t’empêcher de réprimer un sourire alors qu’un léger silence s’installe entre vous. Tu te permets une œillade en direction des amis de Mick qui ne cessent de lui faire des signes dont tu ignores les significations alors qu’Isaac te lançant un regard qui en dit long. « Mais comment tu sais qu’elle est assistante vétérinaire, qu’est-ce qui te le fait dire ? ». Tu hausses les épaules en te rapprochant légèrement de lui pour lui confier amusément. « Et bien c’est simple, elle porte un tailleur plutôt court, à des dents aussi blanche que le tube d’un dentifrice de marque sans oublié qu’elle porte encore l’insigne de logo du cabinet dans lequel je vais. ». Déclares-tu en souriant presque amusé par la situation, et tu ne te gêne pas de remarquer que le jeune homme qui faisait les meilleurs pâtisseries du coin avait retrouvé une certaine sérénité. « Ne va pas croire que je cherche à te caser, hein je suis une très mauvaise entremetteuse, mais … à mon avis si tu es là c’est parce que tu veux te changer l’idée autour d’un verre, seulement ça ne marche pas toujours ? ». Tu le regardais avec un calme qui te caractérisait plutôt bien, un maigre sourire encourageant pour qu’il tente de t’en parler.

_________________
you had me hooked again from the minute you sat down. the way you bite your lip got my head spinnin' around, after a drink or two i was putty in your hands. i don't know if I have the strenght to stand. @olly murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Crowel
BLURRING THE LINES BETWEEN REAL AND THE FAKE.
avatar

ARRIVEE A WM : 14/02/2012
MESSAGES : 678
CREDITS : avatar © myself.
AVATAR : harding.
PSEUDONYME : soapflakes, minh.
♡ STATUS : single.
$$$ MONEY : baker, owner of crowel's bakery.
♬ SONG : home, blake shelton.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: twenty-five.
Entourage:

MessageSujet: Re: all right when you hear that music ring (r).   Sam 3 Aoû - 12:05

« Tu as la tête ailleurs, où bien je fais fausse route ? » Sa question interpella Mick. Il était vrai que ces derniers temps, on faisait souvent remarquer à Mick qu'il avait la tête ailleurs. Encore hier, l'une de ses clientes avaient demandé par téléphone de lui laisser trois baguettes blanches de côté. Mick avait acquiescer et elle lui avait même donner l'heure où elle allait passer les prendre. Malheureusement, à cette heure fatidique, la jeune femme avait malheureusement constaté que notre Crowel avait complètement oublié sa commande alors qu'il avait confirmé l'avoir faite. Elle ne lui en voulut pas réellement mais Mick avait perçu dans le regard de la jeune femme une sorte de déception. Depuis, cet incident l'obsède car ce n'est pas le premier de la sorte et il savait très bien que son rival professionnel de toujours, Ryan Schmitt allait utiliser ces oublis pour le retourner contre Mick. C'était comme ça depuis depuis le jour où Crowel's Bakery était devenu plus populaire que la boulangerie de Schmitt, le propriétaire de l'autre boulangerie s'était alors juré de faire de la vie de Mick un enfer. Ses esprits s'étaient encore perdus jusqu'à ce que la voix de Gises le fit revenir sur terre. « Je sais que ce ne sont pas mes affaires … mais je pense qu’il y a quelque chose qui te travaille, tu peux m’en parler si tu veux ? » lui dit-elle. Il ne put s'empêcher de sourire à cette remarque. Beaucoup le lui avaient aussi demandé, ses proches en particulier. Seulement, Mick ne désirait pas réellement leur en parler. Étrangement, c'était le genre de sujet qu'il n'aimait pas aborder auprès d'eux, pour une raison assez floue. « Oh.. c'est juste encore Schmitt qui me fait la misère » Sauf avec Gises. Quelque chose en elle, son regard, son visage, il était serein avec elle et arrivait à s'ouvrir alors qu'avec d'autres, il n'y arrivait pas. Il lâcha un long soupir qui en disait beaucoup sur ce qu'il pensait de Ryan Schmitt. A leurs quelques rencontres, il avait déjà évoqué ce nom auprès de Gises et quand tous les trois, lui, elle et Dorian se retrouvaient, les deux cousins ne se retenaient jamais de dire toutes les méchancetés possibles sur celui que Mick appellait très souvent "l'Idiot". Mick leur disait juste qu'il était un imbécile mais jamais il n'avait dit quels genres d'action néfaste Schmitt faisait contre lui. Ne désirant pas se mettre à dos quelques uns de leurs clients en commun, Mick s'était juré de ne jamais faire la même chose ou tenter de se venger de n'importe quel moyen qu'il soit. « Non t'inquiète, je ne veux pas t'ennuyer avec des histoires sur ce boulet .. » prononça-t-il après avoir bu une gorgée de son verre. Ils étaient tous les deux dans un bar, elle n'était surement pas venue pour l'écouter se plaindre et parler de problèmes de boulot et encore moins les siens. De plus, il ne voulait pas paraître comme étant "faible" devant elle. C'était comme ça, Mick était depuis toujours quelqu'un de nature fière et n'aimant jamais montrer qu'il est mal ou qu'il a besoin d'aide. Ce qui est ironique car Mick est le genre de personne qui voit tout de suite quand quelqu'un est dans le besoin et n'hésite jamais à venir épauler les autres. Un côté de sa personnalité qui lui a fait une certaine réputation mais qui lui a aussi, dans certaines situations, causé du tort. « Et bien c’est simple, elle porte un tailleur plutôt court, à des dents aussi blanche que le tube d’un dentifrice de marque sans oublié qu’elle porte encore l’insigne de logo du cabinet dans lequel je vais. » expliqua-t-elle, répondant à la dernière question du jeune homme. Il l'écoutait parler mais ses mots passaient d'une oreille à l'autre car généralement toujours facile à être distrait, cette fois-ci il était clairement obnubilé par la beauté de Gises. Le premier jour où elle s'était rendue dans sa boulangerie, Mick l'avait tout de suite remarquée et en avait parlé le jour même à son cousin. Néanmoins, Dorian, fourbe comme il est, avait comme si il ne la connaissait pas et avait écouté Mick complimenter Gises tout le long. Lorsque finalement Mick avait découvert qu'eux deux se connaissaient, il avait prié toute la nuit pour que Dorian n'ait rien dit "de trop" à Gises. Il fit la moue en repensant à cette histoire et a comment il avait ce don de toujours se mettre dans des situations compliquées. « Élémentaire ma chère Watson » plaisanta-t-il sur le sens de l'observation de Gises.  « Ne va pas croire que je cherche à te caser, hein je suis une très mauvaise entremetteuse, mais … à mon avis si tu es là c’est parce que tu veux te changer l’idée autour d’un verre, seulement ça ne marche pas toujours ? » Un sourire gêné, il reprit une gorgée de son Vodka Martini, le terminant puis en commandant un autre. « Cette fois-ci pas vraiment, non.. Le travail et.. toujours le travail. J'aimerai faire une pause en ce moment.. » il lâcha encore un soupir. Finalement, il sentait qu'il allait craquer.  

_________________

AND HAPPINESS FEELS A LOT LIKE SORROW
look for it, but you’ll never find it all. let it be, you can’t make it come or go, happiness has a violent roar . lyrics ©️ the fray.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodleymills.bbactif.com
Gises Waters

avatar

ARRIVEE A WM : 11/07/2013
MESSAGES : 607
CREDITS : superless (avatar). // tumblr (sign).
AVATAR : lucy hale.
PSEUDONYME : l'oisillon bleu.
♡ STATUS : like in the air, free.
$$$ MONEY : benji's coffee waitress, arts student.
♬ SONG : jamiroquai, white knuckle ride.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: almost twenty-two.
Entourage:

MessageSujet: Re: all right when you hear that music ring (r).   Dim 4 Aoû - 3:58

« Oh.. c'est juste encore Schmitt qui me fait la misère ». Ce nom ne t’était guère inconnu et pour cause il était l’un des principaux rivaux de Mick, du moins en ce qui concernait leurs boulangeries respectives. Schmitt cependant allait bien au-delà des lois de la courtoisie de compétition, il les dépassait même sans pour autant se soucier de la question proprement morale. Tu le trouvais pas d’ailleurs très fair-play et encore moins agréable, il était plutôt arrogant et impétueux il te l’avait bien montré au cours de la discussion que tu avais pu en sa compagnie quelques semaines auparavant. Un air hautain et un regard mielleusement sournois, le parfait regard du recruteur de publicité. Rien dans les mains et tout l’esprit ? Sa jugeote ne tournait autour de la gloire et de l’avarice même de l’appât du gain. Le commence de Mick avait fait l’unanimité en rien de temps autant sur le plan rapport qualité/prix que sur le plan des relations avec les clients. Il était accessible et à l’écoute des gouts et des critiques de sa clientèle. Les attentions du jeune Crowel était clairement limpide comme de l’eau de roche, celles de Ryan Schmitt n’étaient que péjoratives ni plus, ni moins. Il poussa alors un soupir qui en disait bien long sur sa pensée réelle des choses. Son visage semblait usé par tous l’ensemble de ses tracas dont il n’avait nullement besoin, et tu espérais que le pousser au dialogue lui rendrait service, histoire de se déverser un peu de toute la tension qu’il pouvait garder pour lui. Dorian avait souvent pour habitude de dire combien il était proche de son cousin, le passé les avait rapprochés à un stade où le lien fraternel était de rigueur. Une facette que tu appréciais beaucoup au sein de cette famille et qui te rappelait la tienne à l’occasion. Seulement, tu savais aussi combien Mick prétendait le contraire pour mieux atténuer l’effet des paroles. Il suffisait de l’observer avec attention pour le comprendre. Pour être tout à fait honnête, tu ne te contentais pas de le regarder simplement, tu le regardais simplement pour en saisir les détails parce que chez lui quelque chose de précis t’attirer. Choisir entre ses yeux qui reflétaient une once de mystère, son attitude responsable et vulnérable à la fois, son sourire de loup ? Impossible de choisir, alors tu saisissais chacun de ces détails un à un pour les inscrire mentalement dans ta mémoire. C’était ridicule, mais intérieurement tu acceptais cet aspect ridicule de ta pensée qui après tout ne gênait personne. « [color:a8c0==#996633]Non t'inquiète, je ne veux pas t'ennuyer avec des histoires sur ce boulet .. ». Te dit-il en terminant son verre. Ton regard resta concentré sur le sien alors que laisse un sourire se dessinait dans un soupir masqué. « Ne dis pas n’importe quoi, comme si tu m’ennuyais. ». Commences-tu en secouant la tête tout en buvant ton cocktail sans alcool à la paille avec laquelle tu ne cessais de jouer. L’alcool et toi n’étiez pas de bons partenaires de soirées et le peu de souvenirs qui en témoignaient été loin d’être bien glorieux. « … C’est un homme qui ne se soucie pas des détails qui entourent ses actes, ça finira par se retourner contre lui tout ça. En plus, tu fais des merveilles dans ton commerce, ta clientèle c’est comme le carrousel on prend un ticket et on remonte encore et encore. ». Mick faisait des merveilles en pâtisserie – bon d’accord c’était ton pêché de gourmandise qui parlait à ce moment-là mais la vérité en découlait naturellement – et le lien qu’il forgeait avec ses clients savait rapidement ravir ces derniers. Il savait également tendre la main aux plus jeunes pour se former au sein de son univers, leur transmettre cette joie de vivre autour d’une multitude de saveurs. « Ecoute c’est facile à dire comme ça, mais prend du recul et fait comme si il n’existait pas. Il a une réputation avec sa boulangerie qui finira par lui nuire, d’ailleurs on se demande pourquoi il s’est lancé dans la pâtisserie ? Avec un nom pareil il aurait pu être représentant pour les cuisines Schmitt ! ». Reprends-tu d’une voix sérieuse bien qu’une teinte d’amusement vienne s’incruster sur tes lèvres. D’une œillade furtive, tu constates que passer du temps en compagnie de Mick te permet de mettre derrière toi, tout ce qui a pu te tracasser cette semaine. Cela allège en quelque sorte tes soucis personnels. Le fait qu’il soit le cousin de ton meilleur ami était quelques fois une zone compliquée entre toi et Dorian. Tu mettais cela sur le compte de la plaisanterie. Lorsque tu l’avais vu pour la première fois, tu avais découvert un spécimen humain perdu depuis bien des années. Une appellation qui en avait rire plus d’un. « Élémentaire ma chère Watson ». Cette exclamation rieuse de la part du jeune homme te sortit de ta réflexion mais tu finis par partager son rire. Il commanda un autre verre, rien de bon à présager surtout si comme à ton image il ne tenait pas l’alcool. A cette idée, tu fronças les sourcils en penchant légèrement le visage sur le côté. « Cette fois-ci pas vraiment, non.. Le travail et.. toujours le travail. J'aimerai faire une pause en ce moment.. ». Lâche-t-il probablement blasé. Tu avais vue juste depuis le tout début, son comportement dernièrement ne coïncidait pas vraiment avec ce qu’il était au quotidien. Il s’acharnait beaucoup au travail, c’était d’ailleurs rare de le croiser dans la rue par hasard. Un hasard qui était de rigueur en revanche lorsque vous vous croisiez et ce à chaque fois. « Et si on faisait fusionner un genre de partenariat avec le Benji’s Coffee ? ». Tu poses ton menton dans la paume de sa main et tu t’accoudes un peu plus sur le comptoir du bar. Cette idée t’était venue du tac-au-tac, tu connaissais bien le propriétaire des lieux et depuis le temps que tu y travaillais tu avais appris à sympathiser avec ton patron. Ce dernier parlait justement de trouver un nouvel élan en matière de consommation et avec Mick, le mouvement pouvait être plus que positif. Ton objectivité venait d’entrer en terrain, inutile de le lâcher. « Tu aurais là un atout majeur dans ta manche, tu n’entre pas de le jeu de cet Idiot et tu y gagne. ». Lui dis-tu d’une intonation énergique avant de le gratifier d’un sourire sincère et de finir ton verre par la même occasion. Tu n’étais qu’une étudiante en arts certes, mais tu te voyais déjà lui filer un coup de pouce ne serait-ce que pour mettre en œuvre des flyers. Arrête-toi là pour le moment Gises, tu risques de te prendre dans les pieds de ton effervescence ! Tu secoues la tête pour balayer cette possibilité plausible avant de poser la main sur celle de Mick. « En attendant, on va faire une pause. Tu as besoin de lever le pied de tout ça … ». Il te regarde alors d’une expression quelque peu hésitante, mais tu souris une fois de plus. « Quoi ? Tu viens de dire que tu voulais faire une pause non ? Alors on y va ! ». Tu le lances un clin d’œil. Etrangement, Mick te rend bien plus audacieuse que tu ne l’étais d’ordinaire.

_________________
you had me hooked again from the minute you sat down. the way you bite your lip got my head spinnin' around, after a drink or two i was putty in your hands. i don't know if I have the strenght to stand. @olly murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Crowel
BLURRING THE LINES BETWEEN REAL AND THE FAKE.
avatar

ARRIVEE A WM : 14/02/2012
MESSAGES : 678
CREDITS : avatar © myself.
AVATAR : harding.
PSEUDONYME : soapflakes, minh.
♡ STATUS : single.
$$$ MONEY : baker, owner of crowel's bakery.
♬ SONG : home, blake shelton.

LIFE GOES ON.
Multinick:
Age: twenty-five.
Entourage:

MessageSujet: Re: all right when you hear that music ring (r).   Jeu 8 Aoû - 2:25

« Ne dis pas n’importe quoi, comme si tu m’ennuyais. » il espérait qu'elle ne le voie pas mais Mick rougit légèrement. Il ne savait pas si c'était le ton de sa voix, son expression, sa manière d'être ou quoique ce soit mais quelque chose chez Gises faisait qu'en sa présence, Mick se sentait toujours bien. Elle lui plaisait vraiment mais.. chaque fois qu'il la regardait comme il le faisait maintenant, il avait cette étrange sensation qu'avec lui, elle allait pas être heureuse ou plutôt qu'il n'arriverait pas à être assez bien assez bien pour Gises. Enfin, du moins, en ce moment, il était totalement perdu à cause de son travail et de ses doutes.  Et à cet instant précis, son énième verre de Martin Vodka n'aidait pas réellement. Bien qu'il tenait mieux l'alcool que son compatriote Flynn, ce qui n'était d'ailleurs pas bien difficile, ça nous voulait pourtant pas dire que ces cocktails n'avaient pas d'effet sur lui. Il espérait ne pas finir complètement saoul devant Gises puis qu'il savait parfaitement que quand il était sous l'emprise de l'alcool, il lui  arrivait de faire de choses complètement insensées.. Mick regarda l'air perplexe le verre de Gises. Elle buvait depuis tout à l'heure sans montrer le moindre signe de .. c'est à cet instant qu'il se rendit compte que ce qui était servi à la brune depuis tout à l'heure n'était pas alcoolisé. Il se sentit tellement stupide d'être là à vulgairement se saouler et à raconter sa vie. . « … C’est un homme qui ne se soucie pas des détails qui entourent ses actes, ça finira par se retourner contre lui tout ça. En plus, tu fais des merveilles dans ton commerce, ta clientèle c’est comme le carrousel on prend un ticket et on remonte encore et encore. » sa remarque arracha un large sourire à Mick qui ne pouvait cacher sa joie d'entendre de telles flatteries à son sujet mais encore plus de savoir que Gises ne portait pas Schmitt dans son coeur non plus. Enfin, peu de personnes appréciaient vraiment Ryan Schmitt mais on lui en tenait toujours rigueur car on ne pouvait nier le fait que les produits qu'il vendait étaient de bonne qualité. Mick se demandait comment il en était venu à ce point, à venir se piquer vulgairement la ruche devant une fille à qui jusqu'ici il avait toujours tenté de faire bonne impression. Alors qu'il allait boire une autre gorgée, à cette pensée, il reposa son verre, jugeant que ce n'était pas très sage. « Ecoute c’est facile à dire comme ça, mais prend du recul et fait comme si il n’existait pas. Il a une réputation avec sa boulangerie qui finira par lui nuire, d’ailleurs on se demande pourquoi il s’est lancé dans la pâtisserie ? Avec un nom pareil il aurait pu être représentant pour les cuisines Schmitt ! » la, il ne put s'empêcher de rire à vivre voix. Entendre Gises dire du mal de Schmitt c'était drôle mais l'entendre blaguer sur son nom était hilarant « Ahaha je t'-.. » il s'arrêta net. Non, ce n'est pas qu'il voulait lui confesser étrangement son amour. Ce n'était pas ça du tout. Mick avait juste cette habitude de dire aha je t'aime à ses proches lorsqu'ils disaient quelque chose d'extrêmement drôle, comme pour leur dire que leur humour était fantastique. Seulement, avec elle, il ne tenait pas à créer le moindre embarras ou n'importe quelle ambiguïté. Malheureusement, à l'expression faciale de la jeune femme, il voyait que c'était  raté. « -adore. » continua-t-il tentant de cacher sa gêne avec un rire. Néanmoins, elle ne semblait pas en tenir compte ou du moins, elle faisait semblant de faire comme si de rien n'était. "Tant mieux", pensa alors Mick. Il se souvenait lorsque par par hasard, ils avaient été finalement confrontés l'un à l'autre, que Dorian était arrivé et qu'ils avaient tous les deux découvert, en quelque sorte, qu'ils étaient déjà liés. Peut-être que depuis ce jour, Mick s'était un peu tempéré par rapport à Gises. En effet, même si son cousin ne montrait aucun désaccord à ce qu'il se passe quelque chose entre lui et Gises, Mick sentait quand même qu'il y aurait une certaine tension. Depuis lors, il était partagé entre cet étrange pressentiment et son envie d'aller plus loin avec la Waters. « Et si on faisait fusionner un genre de partenariat avec le Benji’s Coffee ? » bien qu'il n'avait plus entièrement toute sa tête, l'idée qu'elle venait d'évoquer était brillante. Le Benji's Coffee, le lieu de travail de Gises, était un endroit très apprécié de la ville et Mick avait entendu récemment qu'il y avait eu quelques tensions entre leur fournisseur de pâtisseries habituel. Ses yeux brillèrent presque alors lorsqu'il commença à imaginer les bénéfices de ce partenariat. « Tu aurais là un atout majeur dans ta manche, tu n’entre pas de le jeu de cet Idiot et tu y gagne. » continua-t-elle dans sa lancée. C'était vrai, cette fois-ci, il allait y gagner sans devoir à se rebaisser au bas niveau de cet idiot de Schmitt. « Ton idée est brillante sérieusement, je pense d'ailleurs que Crowel's Bakery est prêt pour ce genre de partenariat .. il se tût un moment... merci beaucoup Gises » il lui adressa un sourire plein d'assurance. Il se rendit compte alors qu'elle l'avait plus aidé que n'importe qui dans ses amis. « Ca te dit qu'on en reparle quand j'aurai moins d'alcool dans le sang? » plaisanta-t-il. Alors qu'il était encore plongé dans ses réflexions à propos du partenariat, il fut surpris par la main de Gises qui s'était posée sur la sienne. « En attendant, on va faire une pause. Tu as besoin de lever le pied de tout ça … » il ne voyait pas trop où elle voulait en venir. La faute aux boissons, peut-être. « Quoi ? Tu viens de dire que tu voulais faire une pause non ? Alors on y va ! » lança-t-elle pleine d'entrain. Elle se leva ensuite, proposant clairement de se balader dehors. Il hésita quelques instants avant de balayer le bar du regard et de voir que ses amis étaient tous en mauvais état mais en de très bonnes compagnies. Il ne se tâta que quelques secondes avant de se lever aussi, glissant un billet sur le comptoir pour les derniers verres commandés et suivit Gises, qui continuait de le guider en lui tenant la main, dehors.  

SUJET CLOS/TERMINE.

_________________

AND HAPPINESS FEELS A LOT LIKE SORROW
look for it, but you’ll never find it all. let it be, you can’t make it come or go, happiness has a violent roar . lyrics ©️ the fray.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodleymills.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: all right when you hear that music ring (r).   

Revenir en haut Aller en bas
 
all right when you hear that music ring (r).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de Chant/Danse/Music Et Projet de Compétition - Par Mr. Grimson
» Ring of Kerry - conseils
» Résultats sélectif ring Auvergne
» championnat ring st hubert
» BRYAN FERRY & ROXY MUSIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WOODLEY MILLS. :: Downtown :: Blue Moon Nightclub-
Sauter vers: